Quel plan de travail pour ma cuisine ?

Dans une cuisine, le matériau du plan de travail est primordial, car c'est lui qui déterminera le style de l'ensemble. Voici quelques conseils pour choisir le plan de travail qui vous va bien.

       

 

Voici quelques conseils pour choisir le plan de travail qui vous va bien.

1. Plan de travail en pierres naturelles

Superbes mais fragiles

Attention aux idées déjà faites. Les pierres naturelles sont magnifiques mais sont aussi fragiles. En effet le marbre, granit, ou autres genres de pierres naturelles sont réputés pour bien s’adapter aux contraintes de la cuisine. Même si le granit ou le marbre ont une durée de vie plus importante que beaucoup d’autres matières, il faut tout de même faire attention à une chose : les chocs thermiques. Il faut savoir que les pierres naturelles ne craignent pas le chaud ou le froid, mais si votre plan de travail est très froid et que vous posez un plat très chaud, cela peut faire éclater une veine dans la pierre et l'endommager durablement. Par contre, il est important de savoir que même un plan de travail en pierres naturelles doit être entretenu. En effet, ces pierres deviennent poreuses et un traitement oléofuge est indispensable et doit être renouvelé régulièrement.
Nos conseils : il existe plusieurs finitions mais le poli et le flammé brossé sont les plus répandus. Il faut savoir que le plan poli reflète la moindre trace de poussière, d’eau ou de saleté alors que le flammé brossé donnera l’impression d’être plus propre.

2. Plan de travail en pierres de synthèse

Ultra-résistantes mais chères

Les pierres de synthèse (Caesarstone, Compac, Silestone, etc.), composées d'un mélange de quartz (jusqu'à 95 % selon la marque), de résine et de pigments de couleurs, offrent d'excellentes performances. Résistantes, hygiéniques et non poreuses, elles sont faciles à vivre et ne nécessitent pas de traitement particulier. Autres atouts : elles se découpent "à volonté" et se déclinent dans de nombreux coloris et effets de matière. Seul bémol, leur prix. Compter jusqu'à 15 % de plus que pour du granit.
Nos conseils : vérifiez la composition de la pierre de synthèse proposée par votre cuisiniste, afin de vous assurer de sa qualité (notamment la proportion de quartz). Préférez un quartz type Silestone, qui contient dans sa composition un traitement anti bactérien. Évitez de poser des plats très chauds directement sur le plan de travail.

 

 

3. Plan de travail en bois massif

Charmant mais exigeant

Le bois est un matériau vivant dont l'aspect évolue avec le temps. C'est ce qui fait son charme et son aspect unique... mais aussi sa fragilité. Il faut l'entretenir plusieurs fois par an avec de l'huile de lin afin de l'imperméabiliser et de renforcer sa résistance aux rayures. Hêtre, bouleau, teck, chêne, noyer, iroko, ipé... seules les essences de densité moyenne à dure conviennent pour la fabrication de plans de travail en bois massif. Le choix de l'essence détermine la résistance du plan de travail et son prix.
Nos conseils : pour des raisons d'hygiène, prenez l'habitude de retirer les résidus alimentaires de la surface, puis lavez-le avec un détergent.

 

4. Plan de travail en stratifié

Petit budget mais sensible à la chaleur

C'est le matériau le moins cher et celui qui offre la plus large palette de décors : des dizaines de couleurs, des motifs, des effets de matière (béton, bois, Inox)... Et ce n'est pas son seul atout. Composé d'une épaisseur de bois aggloméré recouvert d'une feuille décor protégée par une résine hydrofuge, il est résistant à l'eau, aux taches et aux chocs, mais pas à la chaleur.
Nos conseils : ne comptez pas découper directement sur un plan en stratifié, il serait aussitôt griffé. Et attention aux taches acides.

RETOUR A L'ACCUEIL