Sommaire :

Préambule

Conseils pour la création d’une cuisine

Meubles et façades de cuisine

Les différentes formes de cuisine

La conception d’une cuisine

Le triangle d’activité

Plan de travail de cuisine

L’électroménager

Eviers et mitigeurs de cuisine

L’éclairage dans la cuisine

Les normes électriques dans la cuisine

La plomberie et l’évacuation dans la cuisine

Monter et installer soi-même sa cuisine

Décorer sa cuisine

 

 

 

Préambule :

            L’important dans la conception de sa cuisine et de trouver les produits avec lesquels vous vous sentirez bien. Créer sa cuisine n’est pas aussi compliqué qu’il n’y parait. Focus sur la conception et l’implantation de sa cuisine pas à pas avec www.creersacuisine.com

Conseils pour la création d’une cuisine :

            Voici les conseils indispensables à la création et l’aménagement d’une cuisine. Cela est valable pour toutes les implantations et formes de cuisine. Lors de la création de votre cuisine, essayez de respecter « le triangle d’activité ». Ce terme est utilisé par les professionnels pour décrire la zone de travail de votre cuisine. Celle-ci se divise en 3 pôles d’activités. Le premier pôle d’activité est le stockage, le deuxième est le lavage et la préparation et enfin le dernier, la cuisson. Donc, vous pouvez imaginer votre cuisine et vos éléments qui gravitent autour de ces 3 pôles. En respectant cela, vous limiterez considérablement vos déplacements.

Voici une petite image afin de mieux s’imaginer le triangle d’activité.

            Maintenant que vous avez une idée de l’emplacement de vos meubles, il faut savoir qu’il n’existe pas de norme de distance entre la plaque de cuisson et l’évier. Mais il est fortement conseillé de laisser une distance de 60 cm minimum afin d’éviter les projections d’eau sur la plaque de cuisson. En revanche, il est interdit d’installer une prise au dessus de l’évier. Les normes électriques par rapport à l’eau fonctionnent suivant des volumes et dans ce cas présent, cela n’est pas autorisé.

            Les plans de travail ont une importance très particulière dans les cuisines et il ne faut surtout pas les négliger. Ils vous apporteront un côté pratique et esthétique. En effet, un plan de travail trop bas ne sera pas bon pour votre dos, mais s’il est trop haut, vous aurez du mal à garder une vue plongeante sur vos casseroles et vos marmites et vous devrez donc vous pencher au dessus, ce qui n’est pas pratique et même dangereux! En revanche, vous pouvez jouer sur les niveaux de vos plans de travail. Pourquoi ne pas mettre une hauteur pour l’espace nettoyage, découpage et préparation, et une hauteur plus basse pour la partie cuisson? De plus, cela crée deux niveaux de plan de travail et d’un point de vue esthétique, cela est joli et moderne. Découvrez plus informations concernant les plans de travail.

           L’électroménager est très important dans une cuisine et il est important de bien choisir ses appareils. Par exemple, choisissez des électroménagers silencieux et de classe énergétique A. De plus, il est judicieux d’intégrer le four et le micro ondes à mi hauteur afin d’éviter de se baisser. Découvrez plus informations concernant les appareils électroménagers dans notre rubrique dédiée ou en cliquant sur le lien suivant.

 

Les meubles bas de cuisine :

            La première question que l’on se pose est : comment aménager sa cuisine de façon rationnelle? En effet, lorsque l’on crée sa cuisine, il est important de garder deux lignes de conduite en tête: le côté pratique et le côté esthétique de votre cuisine. L’aspect pratique comme esthétique sont complémentaires et tous les deux aussi importants l’un que l’autre. Le côté pratique se traduit par des meubles utiles, casseroliers, placards avec tiroirs à l’anglaise, coulissants grand volume, meubles bas d’angle… et bien entendu l’esthétique doit essayer de garder une symétrie logique, des lignes droites et ne pas trop casser les alignements de portes ou de façades. D’ailleurs, sur le logiciel de création de cuisine 3D gratuit proposé par le site www.creersacuisine.com, vous retrouverez tous ces conseils lors de la création et de l’implantation de votre cuisine.

Les meubles bas avec tiroir à l’anglaise :

            Les meubles bas avec tiroir à l’anglaise sont plus coûteux que les meubles avec étagères, mais ils ont l’avantage d’être plus pratiques. Ces meubles bas très spécifiques fonctionnent comme des casseroliers. Cela évite de s’agenouiller ou de s’accroupir, de vider le placard si l’ustensile que l’on cherche se trouve au fond du placard. Vous ouvrez, vous coulissez votre tiroir à l’anglaise et vous refermez. Voilà un meuble pratique qui vous verra gagner du temps et de l’énergie !

 

Les différentes de façades :

Il existe différentes façades de cuisine. Nous allons voir comment les reconnaitre et quelles sont leurs particularités. Toutes les façades listées dans cet article sont présentes et disponibles dans note configurateur de cuisine 3D

 

Les façades mélaminées, un excellent rapport qualité/prix et un large choix de coloris!

Modèle Schroder Kuchen Pin foncé

 

Les façades mélaminées sont les énormément utilisées pour les cuisines destinées à la location. En effet ces façades sont visuellement jolies mais surtout très résistantes aux chocs. Un sérieux avantages pour les propriétaires qui ont un budget limité et quelques craintes pour la location. Pour plus d'informations, n'hésitez pas à consulter nos gammes de façades mélaminées. Elles sont également disponibles sur notre concepteur de cuisine 3D.

 

Une façade mélaminée est un panneau de particules, souvent appelé panneau d'aggloméré. Sur ce panneau est collé une feuille de décor qui sera ensuite imprégné de résine thermodurcissable afin de lui donner un aspect lisse ou cérusé suivant le rendu désiré. La feuille de décor va être pressée à chaud sur le panneau de particules pour que celui-ci épouse parfaitement la forme du panneau. Les côtés des façades mélaminées sont finis avec des champs PVC.

 

Les façades laquées, modernes, design et élégantes.

Modèle Schroder Kuchen Noir Graphit

 

Les façades laquées, notamment la couleur blanche, est la plus vendue des laquées. La couleur blanche tranche souvent avec le mobilier ou le carrelage qui est souvent gris, taupe ou noir. De ce fait, votre cuisine sera mise en valeur. Dans notre article consacré à la décoration de sa cuisine, nous en reparlons. Une étude montre qu'une cuisine sur deux est laquée, et qu'une sur deux est blanche. On peut donc en conclure que les cuisines laquées blanches représentent 20 à 25% des ventes. N'hésitez pas à utiliser notre configurateur de cuisine 3D pour créer votre cuisine laquée.

 

La fabrication des façades laquées est simple mais longue, d’où leur prix élevé. Tout d'abord, on prend un panneau de bois qui fera office de façade. Celui-ci est préparé pour recevoir les couches de laque. Il sera poncé puis apprêté à recevoir les couches de laque. Ensuite, il faut laquer le panneau et cela plusieurs fois. En ce qui nous concerne, ils sont laqués 6 à 8 fois, suivant les couleurs, puis ils sont polis ou mats, et enfin vernis. Cela est un long travail mais donnera une façade laquée de qualité.

Les différentes formes de cuisine :

            Comment agencer votre cuisine? Comme vous le savez, la cuisine est l’une des pièces principales de votre habitat et l’une des plus importantes. En effet, c’est là que vous passez le plus de temps, pour préparer et manger. Donc l’implantation de votre cuisine se doit d’être logique et bien conçue. Voici les différents aménagements de votre cuisine. Bien sûr, son implantation est déterminée par des contraintes techniques, tels que les arrivées et évacuations d'eau, les prises électriques, les alimentations de gaz et également les fenêtres et les portes.

Pour créer sa cuisine, il vous faut déterminer la forme. Il existe plusieurs façons d’aménager sa cuisine. Voici les plus répandues : linéaire ou aussi appelée en I, double linéaire ou double I, la cuisine en angle, en U, la cuisine ouverte ou américaine et enfin la cuisine avec ilôt central.

            Définir la bonne forme d’une cuisine. Voici les avantages et inconvénients des différentes implantations de cuisine.

            La cuisine linéaire ou en I.

Dans une cuisine linéaire, toutes les fonctions sont regroupées le long d'un seul mur. Il est donc important de garder en tête la fonction d’une cuisine : Cuisiner! Donc, nous vous conseillons de suivre le schéma d’implantation suivant : stockage des aliments, conservation de la nourriture, lavage des ingrédients, découpage de vos aliments et enfin la cuisson. Si vous suivez ce schéma, vous limiterez vos déplacements dans votre cuisine. En revanche, ne négligez pas l’aspect esthétique de votre cuisine. En effet, vous ne changerez sûrement pas vos meubles, mais une peinture probablement. Tranchez les couleurs, jouez avec l’environnement, les objets… Cela sera un plus pour votre habitation et votre cuisine.

            La cuisine parallèle, en U en double II.

La cuisine parallèle est simplement une variante de la cuisine linéaire. Le point important est de respecter un écart minimum de 1,20 m entre les deux plans de travail afin de pouvoir circuler librement et de façon fluide. Du fait des deux rangées de meubles, il est judicieux de créer le triangle d’activité. Essayer de regrouper au mieux les pôles suivants : stockage, nettoyage, préparation et cuisson. Cela permettra de limiter les déplacements dans votre cuisine. La cuisine en parallèle est très appréciée car elle offre de grandes surfaces de plan de travail.

            La cuisine en angle.

La cuisine en angle est la forme de prédilection pour les pièces carrées et rectangulaires. Généralement, la surface des cuisines en angle est de 12m² à 15m². Elle a l’avantage de posséder un grand plan de travail, et elle peut également recevoir un coin repas si vous souhaitez y mettre une table. Ce type de cuisine est l’une des plus présentes dans nos foyers pour plusieurs raisons. Facilité de rangement, triangle d’activité efficace, grand plan de travail, grande surface au sol, facilité de déplacement.

            La cuisine ouverte ou cuisine américaine ou avec ilôt central.

 

Les cuisines américaines deviennent de plus en plus présentes. Pourquoi ? La cuisine américaine a su devenir un effet de mode avant tout, que ce soit par les films, les séries télé ou par les nouvelles formes modernes des maisons. Aujourd’hui, l’idée d’avoir des pièces ouvertes sur le salon et salle à manger devient presque une nécessité. On se sent moins oppressé et plus libre. De plus, la lumière circule mieux ainsi que votre regard et la communication avec vos proches ou vos invités se fait plus facilement. En bref, la cuisine ouverte est appréciée pour sa convivialité. En revanche, elle a des aspects négatifs à ne pas négliger. Elle laisse aussi circuler les bruits et les odeurs. Il faut porter une attention très particulière aux appareils électroménagers. Attention notamment à la hotte pour les odeurs, le lave-vaisselle et le frigo américain qui peuvent être source de bruit gênant.

 

Concevoir sa cuisine :

Créer une cuisine fonctionnelle et ergonomique :


            Lors de l’implantation de votre cuisine il faut penser à certains principes. Le premier est l’aspect fonctionnel de votre cuisine. Il faut concevoir sa cuisine sous forme de pôle d’activités telles que, stockage, lavage/préparation, cuisson. De cette façon, vous limiterez vos déplacements et tout sera à portée de mains.

 

            Normalement le pôle stockage ne fait pas partie réellement des pôles d’activités, vu que l’on y fait que stocker. Ce n’est pas un pôle actif! Mais nous préférons en parler afin que vous soyez informés de l’importance de celui-ci. Il est important de positionner judicieusement vos placards, armoires à provisions, placards avec tiroirs à l’anglaise… afin d’avoir une cuisine fonctionnelle.

           

            Ensuite, dès que la forme de votre cuisine est définie, il faut mesurer votre pièce et vos arrivées et écoulements d’eau ainsi que vos prises électriques. Il est très important de savoir que des normes électriques sont définies pour la cuisine et les appareils électroménagers. Suivant la surface au sol de votre cuisine, vous devez avoir un minimum de prises de courant et certains appareils électroménagers nécessitent des circuits spécialisés. Notamment le four, la plaque de cuisson. Consultez notre rubrique électricité pour en savoir davantage.

            Ensuite vous pouvez commencer à disposer vos meubles et vos colonnes. Il est préférable de positionner un fileur à chaque départ de mur (entre le mur et votre meuble de cuisine, meuble bas, colonne ou meuble haut). Cela donnera un meilleur aspect de finition à votre cuisine et cela sera surtout très important d’un point de vue pratique, car la façade ne sera pas collée au mur. Après, il ne vous reste plus qu’à positionner vos meubles de cuisine les uns à la suite des autres, tout en essayant de respecter le triangle d’activité afin de limiter vos déplacements. Souvent, les personnes ont tendance à vouloir que des casseroliers, ce qui est un tort, car le meuble bas ou colonne de rangement est l’idéal pour y ranger sa vaisselle ou autres produits. Donc pensez à varier vos différents meubles de cuisine lors de la conception.

           

            Définition du triangle d’activité :


            Que votre cuisine soit de forme linéaire, parallèle, en angle, en U, ouverte, avec ilôt central ou à l’américaine, la cuisine doit être organisée autour des trois grands pôles d'activité : lavage, préparation et cuisson.

 

            Premier pôle d’activité : Le lavage et les déchets. Le pôle lavage regroupe généralement réfrigérateur, congélateur, évier et robinet, égouttoir, lave-vaisselle. Les déchets sont dans 85% des cas situés sous l’évier. De ce fait, vos déplacements seront limités.


            Deuxième pôle, la préparation : Avant de concevoir le pôle cuisson, nous vous conseillons de définir un espace plan de travail situé entre le pôle lavage et cuisson qui vous servira à découper et préparer vos petits plats avant cuisson.

 

            Enfin, le troisième pôle d’activité, la cuisson : généralement constitué d’une plaque de cuisson, d’une hotte, d’un four et d’un micro ondes. Si vous avez la possibilité, il est judicieux de mettre tous ces éléments à proximité des uns et des autres.

Les plans de travail :

 

            Il existe plusieurs types de plans de travail : pierre, marbre, granit, céramique, corian, verre, bois massif, résine, stratifié…et bien d’autres. Tous ont leurs particularités, leurs points positifs et négatifs et tous ont leurs spécificités concernant la résistance à la chaleur, aux rayures, aux chocs… Nous traiterons tous ces points un peu plus tard.

 

            Il est important de savoir qu’aucune norme de hauteur n’existe réellement. Il y a longtemps, les gens étaient plus petits qu’aujourd’hui, donc la hauteur du plan de travail était plus basse. De la même façon, l’implantation de l’électroménager était également sous le plan de travail…four, lave vaisselle, mini réfrigérateur, et même dans certains cas lave linge et sèche linge.

 

            Aujourd’hui les gens sont plus grands et il est devenu évident de remonter la hauteur des plans de travail. En effet, les plans de travail sont plus souvent situés entre 90 cm et 100 cm. Il est logique que l’implantation de l’électroménager ait suivi la même logique de changement. Four, lave-vaisselle, frigo…sont installés en hauteur de façon à soulager le dos de l’utilisateur.

            La conception d’une cuisine a son importance, il faut surtout penser au côté pratique!

            Attention à ne pas trop surélever ! 

            Il est clair que même si les espaces de préparation et de lavage peuvent être réhaussés pour éviter de se pencher, il faut savoir que lorsque l’on implante sa cuisine, la partie cuisson doit être légèrement surbaissée afin de permettre une vue plongeante sur les poêles et les marmites.

Pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter notre rubrique dédiée au plan de travail.

 

L’électroménager :

 

            Bien choisir son électroménager est un choix décisif pour avoir une cuisine homogène et de qualité. Il existe de nombreux fabricants d’électroménager de bonne qualité et à prix égal. Alors comment choisir son appareil électroménager? Tout d’abord, si vous êtes de nature plutôt malchanceuse, sachez que certains fabricants garantissent leur appareil pour 3 ou 5 ans. Voilà déjà un premier point à ne pas négliger.

            Dans un second temps, il est intéressant de savoir que les appareils électroménagers ont aussi évolué. Désormais, la classe d’énergie A n’est pas la plus performante. Il existe les classes A, A+, A++ et A+++. Il faut prendre comme référence de consommation la classe d’énergie A et faire le calcul suivant : un appareil de classe A+ consommera 10% d’électricité en moins qu’un appareil de classe A, la classe A++ consommera 20% en moins par rapport à la classe A et enfin la classe A+++ consommera 30% en moins qu’un électroménager de classe énergétique A. Attention, Cela reste une estimation et une moyenne. Il peut en être différemment suivant si vous comparer un réfrigérateur, un four, une plaque de cuisson… Il est évident que même si vous faites une économie d’énergie, le prix à l’achat d’un appareil électroménager de classe énergétique A+++ sera plus élevé qu’un appareil de classe A.

            Dans un troisième temps, le choix de votre appareil se fera aussi suivant l’aménagement de votre cuisine. Certains constructeurs portent une attention particulière à la conception d’électroménager silencieux. Cela est un argumentaire de poids!

            Enfin, le choix de votre électroménager se fera sans doute suivant un de vos fabricants préférés. Aujourd’hui, toutes les grandes marques proposent de très bons produits. Chacun a ses spécificités, quelles soient esthétiques ou techniques. Une étude de « UFC Que Choisir » a démontré qu'acheter des appareils électroménagers de catégorie A était plus rentable que un appareil électroménager A+, A++ ou A+++. La différence du prix d’achat est trop importante comparée à ce que vous économiserez en électricité. Mais cela est un bien fait pour la nature! A méditer…

 

Eviers et mitigeurs de cuisine :

 

            Voilà un aspect à ne surtout pas négliger. La robinetterie de cuisine et l’évier sont très importants car c’est là que vous commencez votre préparation et c’est aussi là que vous la terminez au moment du lavage. Il est donc important de choisir un évier et un robinet qui vous correspondent. Mais que choisir parmi les différentes matières d’évier de cuisine? Inox, résine, granit et même céramique… Petit zoom sur ces différents produits.

            L’évier en inox : L’inox est certainement la matière d’évier de cuisine la plus répandue. En effet, l’inox est utilisé dans l’habitation du particulier et également chez les professionnels. Il y a deux raisons simples à cela : les éviers en inox sont faciles d’entretien et son très hygiéniques pour les aliments. Il faut en revanche éviter de nettoyer un évier en inox avec de la javel car celui-ci le supporte mal ! De plus, l’évier en inox a un prix accessible à tous.

            L’évier en résine de synthèse : l’évier en résine de synthèse est similaire à l’inox en rapport avec son prix abordable. Les éviers en résine sont un mélange de fibre de verre et de résine de synthèse. Les éviers en résine ont la particularité d’être légers, donc plus faciles à poser, ils sont résistanst à la température et aux chocs. Les éviers en résine de synthèse possèdent une bonne part du marché car ils offrent un large choix de couleurs, ce qui est un avantage pour le design moderne de votre cuisine.

            Les éviers en granit sont connus pour leur résistance, leur solidité, leur aspect moderne et tendance. Ils sont un atout majeur pour votre cuisine. Le granit est comparable à de la pierre naturelle et il est facile d’entretien. C’est pour cela que les éviers en granit sont si demandés par le grand public. En revanche, son prix reste assez élevé.

            Enfin, les éviers en céramique. Ils sont reconnus pour avoir une longue durée de vie et une grande résistance. Mais attention, l’évier en céramique supporte très mal les chocs. Son aspect pierre blanche séduit toujours autant. Il est facile d’entretien et se nettoie très simplement. L’évier en céramique reste un achat sûr ! Il se mélangera parfaitement dans une cuisine moderne ou traditionnelle.

 

L’éclairage dans la cuisine

 

      Comme pour le choix des meubles de cuisine et de l’électroménager l’éclairage a lui aussi un rôle très important dans la conception de votre cuisine. Il faut un éclairage de qualité et sans ombre pour les zones de préparation, découpe et hachage. Autrement dit, votre plan de travail doit être bien éclairé si vous voulez voir et cuisiner correctement et dans de bonnes conditions. Aujourd’hui, la plupart des fabricants de luminaires proposent des lumières LED, sous formes de spots LED, ampoules LED, appliques etc. Cette technologie permet de moins consommer et les LED ont une durée de vie assez longue.

      Un éclairage dissimulé sous des meubles hauts permet d'éclairer les surfaces telles que le plan de travail. Un espace important de la préparation.

      Vous pouvez également installer des bandeaux lumineux dans les meubles hauts. Le système d’éclairage peut être manuel par un petit interrupteur, ou automatique à l’aide d’un capteur.

      Vous pouvez également utiliser les bandeaux lumineux à l’intérieur des coulissants. En effet, lorsque vous ouvrez votre coulissant, il y a souvent des zones d’ombres, et avec ce système d’éclairage, vous n’aurez plus aucun problème.

 

 

Les normes électriques dans la cuisine

 

            Sur le site www.creersacuisine.com vous trouverez des informations à titre indicatif, mais nous nous dégageons de toutes responsabilités en ce qui concerne le respect des normes électriques. En effet, celles-ci peuvent changer et évoluer à tout moment. Au vue de l’évolution des normes électriques, il est préférable de ce référer à un guide spécifique et tenu à jour ou de consulter les normes en vigueur auxquelles vous êtes assujettis. Voici nos conseils…

           

La cuisine est soumise aux normes électriques de l’habitation. Heureusement, il n’y a rien de très compliqué, il faut simplement prévoir à l’avance ce que vous voulez et concevoir autour de cela. Petit point sur les normes électriques de la cuisine.

            Les prises de courant ne doivent pas être installées à une hauteur de moins de 5 cm du sol fini et 12 cm pour les sorties de câbles du sol fini. Petite exception pour la hotte, où la sortie de câble est située à 1,80 m du sol fini. Pour les interrupteurs, ils doivent se situer entre 90 cm et 1,20 m du sol fini.

            La norme NF C 15-100 interdit d'implanter des prises de courant au-dessus de l'évier et des plaques de cuisson.

            Il est possible et autorisé d’installer l’interrupteur de la VMC (Ventilation mécanique contrôlé) dans la salle de bain.

           

            L’une des étapes les plus délicates est le respect des sections de câbles et de calibre des appareils de sécurité tels que disjoncteur différentiel et disjoncteur. Comme mentionné plus haut, veillez à bien respecter les normes électriques.

 

            Il faut un circuit spécialisé en section de câble 2,5 mm² protégé par un disjoncteur de 20A (ou fusible de 16A) et un disjoncteur différentiel 30mA de type AC pour les appareils suivants : lave-vaisselle et four.

            Il faut également un circuit spécialisé pour la plaque de cuisson avec 3 fils de 6 mm² protégés pour une intensité maximale de 32A avec protection du disjoncteur différentiel 30mA de type A.

          

            En ce qui concerne le micro ondes, et les autres prises de courant standards de la cuisine, il n’y a pas de circuit spécialisé. Il faut simplement respecter la norme qui est de 8 prises de courant maximum avec une section de câble de 2,5 mm² associé à un disjoncteur de 20A et 16A en fusible.

 

 

La plomberie et l’évacuation dans la cuisine

 

            Grâce à l’évolution des matériaux et des technologies, il est possible aujourd’hui de pouvoir créer son réseau d’eau potable et d’eau usée sans outillage coûteux et de grandes connaissances. Il est possible de faire une installation avec du cuivre sans soudure, à condition d’utiliser les raccords prévus à cet effet.

            Vous pouvez également utiliser le PER, qui est l’un des choix de matériaux le plus utilisé pour concevoir une alimentation d’eau potable. L’outillage ne coûte pas cher et il est simple d’utilisation. La plupart du temps, une pince à glissement pour les raccords est suffisante pour faire une grosse partie de l’installation.

            Il y a également la pince à sertir qui est un des outils préférés des plombiers. En effet, il est simple d’utilisation, il est assez cher mais le risque de fuite est quasiment nul.

            Pour un l’alimentation en eau de votre cuisine, privilégiez une alimentation en haut avec un diamètre de 12 mm minimum. Il faut aussi tenir compte de la pression que peut vous fournir le réseau.

            En ce qui concerne l’évacuation des eaux usées, le diamètre du tuyau d’évacuation est de 40 mm pour l’évier et de 32 mm pour un lave-vaisselle.

 

Décorer sa cuisine :

Modèle Faro Fantasy

 

            Désormais votre cuisine est prête et fonctionnelle. Vous pouvez apporter une petite touche personnelle de décoration, ce qui la rendra encore plus originale. Voici quelques conseils proposé par www.creersacuisine.com

            La crédence en ardoise : depuis quelques années, les magasins de bricolage vendent de la peinture ardoise, ce qui permet une décoration originale et pratique. On peut y écrire une recette, une liste de course, une petite citation etc.

            Les couleurs et la cuisine : Comme vous le savez, une fois votre cuisine installée, celle-ci restera là pour de nombreuses années. C’est pourquoi il ne faut pas hésiter à jouer avec les peintures et les couleurs. Essayez, tentez, une peinture ca se change facilement. Tranchez avec la couleur de votre cuisine et de votre sol. Pensez à faire un rappel de couleur et de design mais surtout il faut oser!

            Le carrelage : Dans la mesure du possible, mettez aussi en valeur votre mobilier de cuisine. Si vous avez une cuisine sombre, nous vous conseillons de mettre un carrelage ou un sol clair. Et vice-versa bien entendu ! Le sol et une cuisine ton sur ton fera perdre du charme et de la couleur à votre espace de vie. De plus, le fait de trancher les couleurs attirera l’œil sur votre cuisine. Il faut mettre votre cuisine en évidence et non pas la cacher !

            La cuisine bicolore : aujourd’hui, beaucoup de consommateurs choisissent d’acheter une cuisine équipée avec deux coloris. Cela permet de travailler un aspect esthétique et visuel très original. Ce qu’il faut, c’est le faire avec goût et sans excès. Imaginez un plan de travail et des meubles hauts gris anthracite, des meubles bas blancs. Le rappel des couleurs sera sublime et donnera un effet très moderne à votre cuisine.

            L’équipe de www.creersacuisine.com vous remercie pour votre lecture et votre attention. Nous espérons que ce guide de la cuisine aura pu apporter des réponses à vos questions. Nous vous souhaitons beaucoup de bonheur dans votre nouvelle cuisine.

 

            Cordialement www.creersacuisine.com

RETOUR A L'ACCUEIL